media

AVEC

Julie DELARME, Georges CORRAFACE, Agnès SORAL,
Marie-Christine BARRAULT, Christophe MALAVOY et Anna PRUCNAL

JULIE DELARME - PRIX D'INTERPRETATION A GENÈVE
BERNARD LUBAT - NOMMÉ AUX VICTOIRES DE LA MUSIQUE
PRIX GÉRARD MÉGIE - SCIENCE & CINEMA - DÉCERNÉ PAR LE CNRS

SÉLECTION FESTIVALS

Genève, Toronto, Palm Springs, Taïpeï

« Sur une idée casse-cou, voici une jolie réussite signée Charlotte Silvera.
(...) C’est frais, cru, subtil et on n’a pas une seconde envie de prendre la tangente ! » - Le Canard Enchaîné

« Il y a beaucoup de fraîcheur et d'originalité dans ce portrait rageur et tendre d'une jeune rebelle qui se fait les dents. Une initiation amoureuse et sentimentale qui dit le charme et les douleurs de l'adolescente et une jeune actrice très convaincante. » - PARISCOPE

« Un film rare et original : Charlotte Silvera réussit là un coup de maître » - Les Echos

Ce que j’aime dans les maths c’est qu’y a le corps des complexes et le corps des réels.
Ce que j’aime dans le sexe c’est que le corps est complexe et le complexe est réel.
Ce que j’aime dans la vie c’est que les maths c’est complexe et le sexe est réel.

SYNOPSIS

« Je venais d’entrer en classe de première et déjà je croulais sous le travail. Pas le mien que j’ai toujours liquidé très vite, mais celui des autres qui me payaient pour ça… C’est sur le trajet du lycée qu’un jour, dans l’autobus, je le vis ».

Ainsi commence l’histoire d’amour entre une adolescente surdouée en maths et un homme venu de l’Est…. Sabine vit dans une famille qui semble avoir abdiqué depuis longtemps. Dans ce terreau ingrat, elle a pourtant trouvé ce qu’il fallait pour pousser. Sa force, c’est d’être déterminée à s’en sortir.

Heureusement, elle a son propre univers : les maths… et sa chance, c’est d’avoir su reconnaître sous les traits du hasard, l’homme qui va lui prendre la main et la tirer de là.Cette fois, l’histoire est racontée du point de vue de l’adolescente.

Pour elle comme pour le spectateur, c’est l’homme qui devient objet de fantasme, qui garde une part de mystère. Si l’on craint pour elle que le chavirement de l’amour ne la fasse dévier, perdre de sa force et de sa personnalité, on a confiance en lui. Jamais il ne cherchera à la modeler, à en faire sa créature – tel Pygmalion. Si leur histoire est chaotique, son attachement pour elle est profond, il la respecte et accepte ce qu’elle est et ce qu’elle veut, de peur sans doute qu’elle ne prenne la tangente…

« Chez soi c’est l’endroit d’où l’on part » – T.S. ELIOT

CO-SCÉNARISTE

Jean-Luc NIVAGGIONI

IMAGE

Yves CAPE

SON

Luc YERSIN,
Hans P. KÜNZI,
 Jean-Paul LOUBLIER

MONTAGE

Ludo TROCH

MUSIQUE

Bernard LUBAT

Tous droits : LIBERTÉ FILMS